Figures de l'exil

Mardi 28 Octobre 2014

Une femme pose sa tête contre la vitre d’un taxi parisien. Elle pense à l’écoulement de sa vie, aux paysages qu’elle a traversés, comme autant de points de repères dans le temps. Avec Colporteur d’âmes, Mamadou Mahmoud N’Dongo met en scène Jamal, un chauffeur de taxi qui recueille ses confidences. Le trajet en voiture fait naître l’intimité et le souvenir (Réalisation : Michel Sidoroff). Dans  Port-Soudan, Olivier Rolin évoque l’itinéraire croisé de deux amis, tourmentés par l’idéal révolutionnaire. Le narrateur, installé près de la mer rouge apprend le suicide de son ami A. Il part à sa rencontre, avec l’espoir de comprendre celui qu’il a perdu (Réalisation : Jacques Taroni). Perceptions, d’Aiat Fayez, enregistré à la Mousson d’été en août dernier, diffusé ce soir dans l’Atelier Fiction, donne corps aux pensées d'une mère derrière sa burqa. L’auditeur est plongé dans ses voix intérieures, aux trois visages : les mots sont des passerelles vers la vie qu'elle imagine pour son fils, celle d'un clandestin en Europe (Réalisation : Alexandre Plank).

Le déracinement, la souffrance de l’exil, sont autant de tragédies modernes décrites par Dominique Rousset. Dans Un gout de miel, l'auteur met en scène des clandestins, happés par un désir que la société de consommation a créée pour eux  (Réalisation : Jean-Mathhieu Zahnd). Enfin, Lina Prosa, dans Lampedusa Beach donne voix à une femme à l'aube de sa mort. Elle évoque le terrible naufrage et sa condition de migrante, avec courage et pudeur (Réalisation : Catherine Lemire). Une traversée vers d'autres rives, à la frontière du réel.

 

Sur France Culture Fictions retrouvez toutes les fictions de l’antenne actuelle de France Culture et une sélection d’archives des fictions de Radio France.

lire la suite